Episode italien

22 652 vues - quatre cent soixante-douzième contribution - 9 octobre 2018

Son mari était en mission en Chine pendant quinze jours et elle m'a demandé de m'accompagner en Italie, à proximité du lac de Côme, pour mon travail. J'ai accepté en échange d'avoir son cul autant que je voudrais matin et soir. Je l'ai prévenue qu'elle risquait de s'ennuyer car j'étais absent toute la journée. Elle m'a dit de ne pas m'inquiéter, qu'elle adore les italiens. Nos journées commençaient par la baise du matin et je prenais un malin plaisir à la sauter avant de partir au travail pendant qu'elle appelait son mari chaque jour à 8 heures précises. Elle n'a pas mis longtemps à trouver chaussure à son pied car je la trouvais chaque jour à la sieste au moment où je rentrais vers les 18 heures. Nous n'en parlions pas et elle était d'ailleurs fervente au lit comme si de rien n'était. Je ne lui demandais rien, c'était notre deal, du moment qu'elle me vidait les couilles autant de fois que je voulais avec la même ardeur. Je n'ai toutefois pas tardé à remarquer les regards complices qu'elle avait avec un serveur un soir où nous avions décidé de dîner au restaurant de l'hôtel. Elle m'avoua qu'elle baisait avec lui tous les jours. Le premier jour elle était descendue déjeuner au restaurant, avait flashé sur lui et lui avait laissé le numéro de son portable. Il l'avait appelée juste après et elle allait dorénavant baiser chaque jour chez lui, des fois le matin juste après mon départ, des fois l'après-midi. Je lui ai demandé s'il avait une bonne bite et elle m'a répondu que oui, ainsi qu'un sperme épais, abondant et très goûtu. A chaque visite elle lui tirait d'abord une bonne rasade de foutre avant qu'il ne la baise en se faisant regonfler la queue dans son vagin ; elle s'en tenait là pour rester dispo lorsque j'arriverais. Après ces aveux je l'ai enculée en force en la traitant de putain et de salope, ce qui a eu pour effet de la rendre encore plus chaude. Le lendemain je lui ai dit d'inviter son Don Juan à la baiser dans notre chambre de sorte que je sois sûr qu'elle ne m'ait pas raconté d'histoires. Elle m'a répondu "oui mon chéri, je le ferai venir ici". Le soir en poussant la porte de la chambre, un mélange de ce mélange puissant d'odeurs de jus d'homme et de femme monta à mes narines, de transpiration et d'eau de toilette d'un couple qui a passé l'après-midi à baiser sans discontinuer. La salope était étendue sur le lit défait. Elle avait pris cher apparemment. Elle se leva pour m'embrasser sur la bouche et aller fumer une cigarette. "Il m'a cassé le cul ce petit salaud ! Ton idée de me faire baiser dans la chambre lui a beaucoup plu et il m'a dit qu'il allait bien te faire cocu et il m'a démontée de partout pendant trois heures ! Je ne vais plus pouvoir m'asseoir pendant deux jours je suis sûre !". Alors je l'ai amenée prendre un bain pour lui remettre un peu les organes en ordre et elle a dû me sucer.

292
465
330
501
390
225
282

D'autres albums de contributeurs

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour accéder à ce site.

ADBLOCK a cassé ce site en voulant supprimer son contenu publicitaire.
Désactivez ADBLOCK pour consulter nos contenus.

Comment désactiver AdBlock ? Cliquez-ici !